lundi 8 août 2016

Gulki Ak, jument demi-sang Akhal Teke, née en 2016

  • Nom officiel : GULKI AK
    à 1 mois
  • Père :  Kemput AT
  • Mère : Orphée AT-DS
  • Race : Akhal Teke de demi sang
  • Sexe : F 
  • Naissance : 04/07/2016
  • Taille : 
  • Robe : crème tacheté ?
  • Caractère :  particulièrement douce
  • Niveau équestre:
  • Performances:
  • Descendance:
  • Fratrie: F'aïnour, 
  • Qualités/défauts:  
  • Prédispositions:  
  • Autre : à réserver, sera disponible en mai 2017
  • Album photo : album de Gulki
  • Prix: voir la liste des prix 


"gülki" signifie "le rire" en turkmène, j'ai aimé ce nom plein de vie et de bonne humeur,

le soir de sa naissance
vous n'en doutez pas, la découverte de la robe de Gulki fut un émerveillement pour nous !
crême, des taches plus foncées parcemées sur le corps, et des marques blanches du gène sabino sur les jambes, la tête et le ventre... j'ai tout de suite pensé à son demi-frère Bashdan qui a les mêmes taches blanches; c'est donc Orphée qui les transmet ?

tu vas faire craquer plus d'un amateur de chevaux de couleur !

si vous avez des connaissances plus approfondies que nous sur sa robe, éclairez-nous en nous laissant un commentaire ci-dessous...


Gulki est une splendide pouliche, la 3è de son père, notre étalon Kemput,
elle possède 75% de sang Akhal Teke,
elle est très bien faite, il semble qu'elle sera de taille moyenne, et son caractère se dessine comme étant très doux, posé,


Gulki a vécu ses premiers mois en compagnie de sa soeur ainée F'aïnour, qui est notre première pouliche à être sevrée totalement naturellement, comme chez les chevaux sauvages, c'est à dire à l'arrivée du nouveau-né,
en effet, il est rare que nous fassions pouliner une jument deux années de suite, nous préférons en général les laisser "se reposer" pendant un an, pour qu'elles se remusclent, qu'elles travaillent un peu sous la selle...



et une courte vidéo:


voici des photos plus récentes, de l'automne 2016: ses taches ont disparu sous le poil d'hiver qui pousse !





vendredi 29 juillet 2016

des photos de Gulki, notre pouliche dernière née !

J'ai pris des photos en faisant les derniers calins et les dernières vérifications avant notre départ en vacances: Gulki a grandi et forci depuis sa naissance le 04 juin, ses taches sont vraiment étonnantes ! et ses beaux yeux bleus...



c'est bien une Akhal, même si elle n'a que 75% de sang, regardez ce port d'encolure et cette attache de tête !


j'ai aussi fait une jolie photo de Filina:


Bon, je vous fais confiance, les chevaux, pas d'escapade chez les voisins ni de bobo pendant mon absence ! j'ai préparé tout ce dont vous aviez besoin, et quelqu'un veille sur vous...

vendredi 8 juillet 2016

les chevaux mangent l'aubépine...au même titre que l'herbe !

Cela fait des années que j'organise le pâturage de mes chevaux de manière à ce qu'ils aient accès à d'autres plantes que les graminées (l'herbe),
  • je mets les clôtures derrière les haies (et non devant), pour les inclure dans le parc,
  • je parque les bois, même ceux sans herbe au sol, en les ajoutant à une prairie,
  • je parque aussi les broussailles, sans chercher à les supprimer mécaniquement,

tout cela dans l'idée que mes chevaux puissent "s'auto-médicamenter", qu'ils prennent leurs compléments phyto-alimentaires tout seuls, guidés par leur instinct, dans la mesure de la diversité disponible (j'ai plus de chance avec les 50 ha dont je dispose...)

mais depuis 2 ans, je suis une formation sur le pâturage des milieux "dits pauvres", ou "végétations hétérogènes", avec études scientifiques à l'appui, et c'est une nouvelle évolution de mon élevage !

oui, les chevaux ont besoin de manger d'autres plantes que les graminées !
oui, les ligneux sont une vraie ressource alimentaire pour les chevaux !
(en gros, les ligneux sont les plantes avec des branches et un tronc)

c'est sûr qu'il faut que les chevaux passent par une phase de découverte/adaptation, qui n'est pas toujours facile pour le propriétaire/éleveur,
les chevaux qui n'ont connu que l'herbe, le foin et les céréales, doivent apprendre à se nourrir de ces autres végétaux, et s'il n'y a pas de cheval-guide, il faut des astuces pour les amener à manger ce qu'ils n'ont jamais goûté,

mais, le jeu en vaut la chandelle:
  • chevaux en meilleure santé grâce à la variété alimentaire
  • plus grande ressource alimentaire disponible
  • pâturage allongé (voire très allongé) en hiver, et lors des étés secs, grâce à la ressource d'autres plantes encore en végétation à ces périodes,
  • effet contre l'embroussaillement, contre la fermeture des milieux et donc sur les paysages,
et je vous fais partager cela aujourd'hui car j'ai réussi à prendre en "flagrant délit" de pâturage de broussaille trois de mes étalons et jeunes mâles, parqués autour de la ferme:

Pugtalyk et Dengiz broutent l'aubépine en fleur
et regardez, il y a encore beaucoup d'herbe au sol! ce n'est pas la faim qui les pousse...

Kemput mange un jeune rameau d'aubépine
qui pense que les Akhal Teke sont des chevaux fragiles, "artificialisés" ?
ce sont de superbes chevaux d'une race pluri-millénaire, accompagnant un peuple de bergers nomades, qui ont gardé une vraie rusticité si l'on sait la révéler,

ici, je viens de licoler Kemput pour le sortir, et il grignote le temps que je licole sa compagne Chalasyne... il avait le choix de baisser la tête et de manger l'herbe !



Je vous en dirai plus dans de prochains articles sur :
  • les règles à mettre en place pour une "éducation" réussie de vos chevaux au pâturage des ligneux,
  • quelles autres plantes sont une ressource alimentaire pour les chevaux ?
  • comment faire quand il n'y a pas de diversité végétale dans ses parcs ?
  • comment faire si votre cheval est en pension et que vous ne maîtrisez pas le gestion des clôtures ?
  • quelle parcelle embroussaillée vous pouvez acceptez pour parquer vos chevaux?


Vous avez aimé ? Vous n'avez pas aimé ? Cela vous a été utile ? Vous avez des questions? Merci d'écrire un petit commentaire ci-dessous...

jeudi 16 juin 2016

une vidéo de Chigyne et Chalasyne au saut en liberté: qu'elles sont belles!

Chigyne
Ce vendredi matin 10 juin, Laurent a une demi-heure pour m'aider à l'élevage: nous allons filmer, en liberté dans la carrière, nos deux jeunes juments Akhal Teke de 4 ans, Chigyne et Chalasyne.

Chalasyne
Je les ai ramenées de leur parc de Cordéac hier en van afin de les mettre bientôt à la saillie. Dans l'attente de ces amours, je les mets en compagnie de Brise, la ponette Welsh Mountain de mes filles, et Vatan, notre hongre demi-sang AT de 7 ans en dépot-vente, qui a déjà de l'expérience du saut en liberté et qui fera le guide.

Brise
Vatan
La carrière est coupée en deux, en son milieu et dans la largeur, par une ligne d'obstacles, un peu plus hauts au centre pour diriger les chevaux sur la piste. Laurent et moi nous mettons un de chaque coté pour mener les chevaux à la main souhaitée: je veux faire les prises de vue coté ouest: panorama (on a tellement de chance avec cette vue magnifique !) et surtout soleil dans le dos pour ne pas être en contre-jour.
Je confie une chambrière à Laurent qui a moins d'impact sur les chevaux; déplacements et mouvements de mon bras libre me suffisent, pour ma part, à me faire comprendre (mon leadership me donne parfois trop d'impact quand je ne suis pas 100% à ce que je fais; là, je suis à 50% occuper à filmer !, donc mes gestes parfois imprécis peuvent mettre les chevaux dans l'émotion...).

Je commence évidemment par une petite croix, les juments débutent, ou presque, et c'est la mise en route. Je vais rapidement monter un petit droit, environ 70cm, pour que ça reste très facile pour tout le monde. On voit déjà de jolis gestes !
Faites mieux que moi cette fois: pensez à faire des obstacles symétriques, bien abordables aux deux mains, avec une barre d'appel de chaque coté pour les habiller et que les chevaux s'éloignent du pied.
Dans cette configuration, je n'utilise pas de barre de réglage pour la battue d'appel, pourtant idéale dans l'apprentissage du cheval à l'obstacle, car il m'est difficile de maîtriser l'allure à l'abord (les juments ont trop peu de métier, et ils sont plusieurs chevaux ensemble) et elle devient dangereuse dès qu'on change de main: elle se retrouve à la réception du saut !

Mes prises de vue me conviennent tout de suite, les chevaux font une petite dizaine de sauts, et ça suffit pour des juments débutantes: garder leur motivation à l'obstacle et leur goût du mouvement spontané dans le travail en liberté en carrière.
Répétez fréquemment de courtes séances; les longues séances plus espacées dans le temps sont pour des chevaux plus entraînés dont on travaille l'endurance à l'effort.


J'ai fait l'erreur de laisser Feïna, notre chienne Sloughi, nous suivre: elle est excitée par les chevaux en mouvement et les agresse. A ne pas renouveler !

--

Je me lance à partager mon expérience de professionnelle du cheval, aidez-moi à donner des conseils qui vous sont utiles, écrivez un commentaire !

Si vous avez aimé, si vous n'avez pas aimé, si vous avez des conseils à me donner pour améliorer cette vidéo, si vous avez des commentaires à partager (de bon ton bien sur !)... merci de rédiger quelques mots ci-dessous ;)

mardi 26 janvier 2016

Vatan Ak, hongre Akhal Teke de demi-sang, né en 2009

  • Nom officiel : VATAN AK
  • Père :  Pugtalyk (Raymar) AT
  • Mère : Solstice ONCP
  • Race : Akhal Teke de demi sang
  • Sexe : H
  • Naissance : 03/04/2009
  • Taille : env 155cm
  • Robe : isabelle foncé
  • Caractère :  énergique, proche de l'Homme, attentif
  • Niveau équestre: G5-6
  • Performances:
  • Descendance:
  • Fratrie:  
  • Qualités/défauts:  bon coup de saut, dos sensible
  • Prédispositions:  sport loisir club rando famille
  • Autre : à la vente
  • Album photo : album de Vatan
  • Prix: voir la liste des prix



Vatan vous offrira une belle complicité de cheval de loisir avec un potentiel en saut d'obstacles.
C'est un beau hongre bai foncé de 7 ans, issu de mon élevage d'Akhal Teke mais qui n'est pas né à la ferme. Son parcours un peu particulier l'a ramené chez moi, "dégoûté" après quelques années passées en club. 
Depuis un an, je l'ai remis à une vie naturelle, au pré toute l'année, et à un travail doux, en équitation éthologique en licol. Aujourd'hui il est prêt à partager votre vie, pour les plus beaux des échanges entre un cavalier et son cheval, que ce soit en carrière ou en extérieur.
Il est énergique, vif et sensible sous la selle, très généreux, il convient à des cavaliers expérimentés (bon niveau galop 4). Il a un très bon coup de saut. Son dos demande à être musclé dans le bon sens. Il sort seul en promenade sans problème.
Il aime les gros calins, se frotter à vous... il faudra lui donner des limites car il n'a pas réalisé que vous êtes beaucoup moins lourd que lui... mais il a tout son amour à vous donner!


Hiver 2015-16 - Quelques photos lors d'une séance en carrière avec Anaïs:



Juin 2016 - Deux vidéos de saut en liberté dans la carrière, où Vatan sert de maitre d'école à des plus jeunes:

 
avec Brise, Chigyne et Chalasyne

avec Duman

et j'ai capturé ce saut:

lundi 23 novembre 2015

Couleurs d'automne

 Les merisiers sur notre chemin d'accès.

La neige est arrivée et nous donne une vision "en niveaux de gris" de nos paysages, alors je ressors les photo des belles couleurs de cet automne pour égayer ces premières journées hivernales,

  Auprès de notre boite aux lettres, les écus chatoyants des petits trembles.



Tâches jaune d'or des érables sur la piste forestière du Chatel.



lundi 28 septembre 2015

Mini transhumance du Col Accarias au Chatel

Nous voilà parties pour une bonne petite dizaine de km ! Une de nos régulières mini-transhumances pour déplacer les chevaux d'un lieu à un autre.

La pousse d'herbe est bonne cette année 2015, je viens juste de commencer à faire manger mes prairies d'altitude (1300m). Aujourd'hui, 22 sept, je choisis de réunir le troupeau des hongres et celui des pouliches pour pâturer ces parcelles de montagnes avant la fin de l'automne.

Lazuli, Chigyne, Chalasyne, Dalsyne, Derya, Dunya, et moi, partons pour nous rendre à Pomarey sur les flancs de la montagne de Châtel depuis les prés du col Accarias, afin de retrouver Utmak, Vepalylyk, Bashdan, Vatan et Lune qui y sont déjà depuis plus d'une semaine.


 sur les pistes forestières, Dalsyne me rattrape au trot,

Je choisis évidemment de monter Lazuli, la jument d'âge au milieu de ces pouliches de 2 et 3 ans. Je tiens au licol une des pouliches dominantes, et une qui est légère en main: ce sera Chalasyne. Je licole aussi celles qui pourraient présenter des véléités d'indépendance: Chigyne et Derya. Mais dès que l'environnement le permet, je lache et attache la longe, et tout le monde me suit !

Dalsyne: "c'est là?", Derya, devant: "non, pas encore!"

Et j'oublie Jäll, notre jeune mâle Border Collie, qui commence sérieusement son travail sur troupeau ! Il serre la file alors que je suis en tête.

 Derya a moins de panache...on arrive bientôt!

J'ai laissé ma voiture au col, et je rejoindrai la maison à pied en coupant par les bois.

Derya: "tiens, c'est un parc que je connais ca!"
Dalsyne nous fait entrevoir une belle morphologie de cheval de sport,

Dalsyne: "oui, il y a des odeurs qui me disent quelque chose!"

Chalasyne et Chigyne arrivent en dernier, plus occupées à brouter qu'à nous suivre de près,

 Rencontre avec les hongres: Vépalylyk fait le beau devant toutes ces filles! Chigyne préfère s'effacer; quelle belle pouliche!

 
Remue-ménage entre les arbres, Vepalylyk est toujours aussi beau,

 Vatan, dernier arrivé - dernier en hiérarchie, ne sait pas trop quoi faire !